Le Rock'n'Roll

"J’échangerai tous mes disques d’or
Pour un souvenir, un trésor
Le premier camion de Presley
L’accroche-cœur de Bill Haley…"

 

 

D'où vient le Rock...

Hank Williams est sans aucun doute l’artiste de country and western qui influencera le plus l’histoire du rock n’roll avec des titres tels que Fool About You / Move It on Over / Your CheatinHeart, de nombreux artiste du style ont repris ses chansons ; Bill Haley, Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Johnny Cash, Carl Perkins, Warren Smith, Roy Orbison, Sonny Burgess, Gene Vincent

1934, les Boswell Sisters interprètent Rock And Roll pour le film "Transatlantic Merry-go-Round", expression reprise ensuite dans l'émission "Moondog's Rock'n'Roll Party" du journaliste Alan Freed en 1951.

Dans les années 40, on dansait sur des Boogie comme ce titre de 1947 We're Gonna Rock, We're Gonna Roll du Texan noir William "Wild Bill" Moor.

En 1947, Roy Brown (né en 1925 à la Nouvelle-Orléans) enregistre Good Rockin' Tonight titre repris quelques années plus tard par Elvis Presley.



Bill Haley

B. Haley

 

Cliquez sur le micro !


1951, Bill Haley (né en 1925 Highland Park / Michigan) enregistre une version Rocket 88 et 1952 Rock A Beatin' Boogie dont les premières paroles étaient " Rock-Rock-Rock Everybody, Roll-Roll-Roll Everybody ..."

1954, les Etats-Unis instaurent la suppression de la séparation des races dans les écoles et dans l'armée, immédiatement les groupes de musiciens Noirs ont eu un certain succès auprès des Blancs.

Le Blues né dans le Delta du Mississipi, le Boogie-Woogie et le Swing des Noirs qui avaient donné naissance au Rhythm and Blues se mélange au Country and Western des Blancs en accélérant le tempo, c'est ainsi que le Rock'n'Roll est né.



Elvis Presley

E. Presley

Cliquez sur le micro !

 

Scotty Moore

S. Moore

Cliquez sur le micro !

 

James Burton

J. Burton

Cliquez sur le micro !

 

The Jordanaires

The.Jordanaires

 

Cliquez sur le micro !

 

Jackie Brenston et Ike Turner, enregistrent Rocket 88 à Memphis le 5 mars 1951 dans le studio du jeune producteur Sam Phillips. Celui-ci vend la chanson à Chess Records, le single est la deuxième meilleure vente de l'année 1951 aux États-Unis, en voyant l'argent que Chess a gagné avec cet enregistrement, Sam Phillips décide de créer son propre label; Sun Records, et déclarera que Rocket 88 est le premier succès du rock 'n' roll.


 

  

5 Juillet 1954, dans les studios Sun (Memphis) de Sam Phillips, Elvis Presley (né le 8 janvier 1935 Tupelo Mississippi) est présenté à deux musiciens, le guitariste Scotty Moore et le bassiste Bill Black, ils enregistrent, Blue Moon OF Kentucky de Bill Monroe et That's ALL Right Mama, un titre du Bluesman Noir Arthur Crudup.
Et puis la même année Good Rockin' Tonight et I Don't Care If The Sun don't Shine.

En 1955 Milcow Blues Boogie / I'm Left, You're Right, She's Gone / Baby Let's Play House / You're a Heartbreaker par la suite Mystery Train...

Ils sont nombreux à être passé chez Sam Phillips (né le 8 janvier 1923) créateur d'un Temple du Rockabilly les studios "Sun" (Memphis, 706 Union Ave) : Carl Perkins Honey Don't, Johnny Cash Straight a's in Love, Roy Orbison Ooby Dooby, Jerry Lee Lewis Great Balls of Fire, Billy Lee Riley Red Hot, etc...

Il faut attendre 1955 et le film "Blackboard Jungle" (Graine de violence) de Richard Brooks avec comme acteur Glenn Ford, pour que la France fredonnent la bande sonore Rock Around the Clock de Bill Haley.

Le début a été difficile pour le Rock’n’Roll, mal accepté par les médias, disques brisés et chansons parodiés…

Chuck Berry

C. Berry

 

Cliquez sur le micro !


Sur les conseils de Muddy Waters, Chuck Berry (né le 18 octobre 1926 St Louis) enregistre Maybellene en 1955, il devient incontournable dans l'histoire du Rock, pour Mick Jagger (Rolling Stones) "Chuck fut le premier auteur rock à se montrer malicieux et amusant; le premier chanteur dont les paroles valaient la peine d'être écoutées".

Chuck a eu beaucoup de démêlé avec la justice malgré des séjours en prison sa popularité reste intact.
voici quelques œuvres à retenir Johnny B.Goode / No Particular Place To Go / Roll Over Beethoven / Round and' Round / Carol / Sweet Little Sixteen / Memphis Tennessee...




Gene Vincent

G. Vincent

 

Cliquez sur le micro !


Gene Vincent (né le 17 février 1935 Norfolk/Virginie), le 23 Avril 1956 il signe avec la maison de disque Capitol et enregistre en Mai Be Bop A Lula / I Sure Miss You / Race With the Devil / Woman Love, avec les guitaristes Cliff Gallup et Johnny Meeks.
Gene et les Blue Caps ont marqués l'histoire du Rock : Bluejean Bop / Crazy Legs / Git It / Summertime / Baby Blue...

Son jeu de scène avec le micro et sa jambe raide resteront longtemps dans nos mémoires.
A 15 ans, il tricha sur son âge afin de pouvoir entrer dans l'armée, puis se retrouva en Corée et c'est là-bas qu'il aurait été blessé à la jambe gauche.
D'autres prétendent que cette histoire aurait été monté de toute pièce et qu'il n'aurait pas eu d'accident pendant cette guerre, l'incident aurait eu lieu en 1955 aux Etats Unis, une jeune femme dans une Chrysler aurait brûlé un feu rouge puis heurté Gene sur une moto.

Même après 1960 Gene représente le rebelle et reste fidèle au Rock'n'Roll pur.






Eddie Cochran

E. Cochran

 

Cliquez sur le micro !

 

Eddie Cochran (né le 3 octobre 1938) 1954, accompagne un chanteur de Country Hank Cochran (aucun lien de parenté avec Eddie) après un rejet des studios Sun, la séparation est inévitable.

En 1957 dans le film "The Girl Can't Help It" (La Blonde et moi) de Frank Tashlin, Eddie Cochran apparaît interprétant 20 Flight Rock.

Mai 1958, sortie de Summertime Blues et par la suite pour relancer les hit-parades C'mon Everybody, il écrit avec sa fiancée Sharon Sheeley Somethin'Else.

Eddie Cochran et Sharon Sheeley

1960, Gene Vincent et Eddie Cochran sont en tournée en Angleterre

Le 17 Avril 1960, Angleterre, dans un taxi Eddie Cochran avec sa fiancée Sharon Sheeley, Gene Vincent et l'imprésario Pat Thomkins, filent en direction de l'Aéroport de Londres.
Un pneu éclate, perte de contrôle du taxi Eddie Cochran est décédé dans l'accident.

Son ami Gene Vincent tout de suite après l'accident continuera à porter un costume de cuir noir en signe de deuil.

Buddy Holly

B. Holly

 

Cliquez sur le micro !


Buddy Holly (né le 7 septembre 1936) le Texan a la tête de collégiens, enregistre avec les Crickets en février 1957 That'll Be The Day dont le refrain est emprunté à une réplique de John Wayne dans le film de John Ford "The Searchers" (La Prisonnière du désert ), en 1958 Oh Boy!/Maybe Baby, et la fameuse Peggy Sue, il fait partie des créateurs It's So Easy / Wee...All Right / Think it Over sans oublier l'interprétation de Not Fade Away.

Le 2 Février 1959, Buddy Holly, the Big Bopper, Ritchie Valens s'envolent dans un petit avion, malgré de mauvaises conditions météorologique.

Il disparait dans la brume, l'avion est retrouvé écrasé à quelques kilomètres de Masson City.



Jerry Lee Lewis

J.L. Lewis

 

Cliquez sur le micro !


"The Killer" ou plutôt Jerry Lee Lewis (né le 29 septembre 1935 Ferriday / Louisiane) fait son entrée au hit en 1957 avec Whole Lotta Shakin' Goin' mais aussi avec Breathless / Great Balls Of Fire.

1958, en Grande-Bretagne une tournée d'une trentaine galas était prévus, dès son arrivée à l'aéroport, un journaliste découvrit que la jeune fille âgée de moins de 14 ans qui accompagnait Jerry Lee, était son épouse (3éme).
Ce fut un scandale ! Il quitta les lieux après trois concerts...

Carl Perkins

C. Perkins

 

Cliquez sur le micro !



En 1954, après avoir entendu Blue Moon OF Kentucky par Elvis à la radio, Carl Perkins (né le 9 avril 1932 Tiptonville / Tennessee) se décide d’enregistrer en Octobre 1954 Honky tonk gal / Movie Magg et Turn around.
Sam Phillips des studios Sun déjà très occupé par Presley, engage Carl Perkins et ces trois musiciens qui l’accompagne Jay B.Perkins guitariste, Clayton Perkins bassiste et W.S Holland batteur.

Par la suite Elvis Presley quitte Sun, Carl a le champ libre, il enregistre du Rockabilly Gone gone gone sort en Septembre 1955.
Blue Suede Shoes a été enregistré en décembre 1955, ce titre rockabilly c’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Suite à un accident de voiture dans lequel son frère Jay B.Perkins et leur imprésario décèdent, Carl Perkins s’en sort avec trois fractures du crâne et six mois d’inactivité.

Lorsqu’il reprit les tournées, le public l’avait déjà oublié… sans cette tragédie Carl serait devenu le chanteur rockabilly le plus reconnu des années 50.



Wanda Jackson

W. Jackson

 

Cliquez sur le micro !

 

Wanda Jackson (née en 1937 dans L’Oklahoma) débute en chantant dans un chœur de gospel d'église, elle a appris à jouer sur la guitare que son père lui avait offert en 1943.
Wanda commence à chanter de la country un duo appelé You Can't Have My Love en 1954.

Encouragée par Elvis Presley, c’est en 1956 qu’elle enregistre pour les disques Capitol I Gotta Know Wanda enregistra également Long Tall Sally / Mean Mean Man / My Baby Left Me / Let’s Have a Party / Stupid, Cupid.

Avec sa voix et ses cris perçants, on aurait pu dire d’elle, qu’elle était la Gene Vincent au féminin.














Little Richard

L. Richard

 

Cliquez sur le micro !






Richard Wayne Penniman (né le 5 décembre 1935), Dernier né d'une famille de douze enfants Little Richard, a grandi dans les rues de Macon en Géorgie. A l'âge de quatorze ans, il joue du piano dans la chorale d'un temple.
Atlanta 1951, il gagne à un radio-crochet, ce qui permet au vainqueur d'enregistrer quatre 78 tours chez RCA.

Le directeur artistique et auteur Robert Bumps Blackwell devient son imprésario, il signe pour Specialty, il est récompensé en 1955, d'un premier disque d'or avec Tutti Frutti.

Little enchaîne les standards, en 1956, Long Tall Sally / Ritp It Up / She's Got It puis 1957, Lucille / Jenny, Jenny / Keep A Knoching.

 

Johnny Burnette

J. Burnette

Cliquez sur le micro !

 

 

 

Ricky Nelson

R. Nelson

 

Cliquez sur le micro !

Ciné... Rock n Roll...


Rock, Rock, Rock de Will Price (1956)
avec Chuck Berry, Alan Freed, Johnny Burnette...


The Girl Can't Help It de Frank Tashlin (1956)
sortie en France en 1957, traduit par La Blonde et moi
avec Little Richard, Fats Domino, Gene Vincent, Eddie Cochran...

Carnival Rock de Roger Corman (1957)
avec Bob Luman, David Houston, The Platters...

Hot Rod Gang de Lew Landers (1958)
avec Gene Vincent...

High School Confidential ! de Jack Arnold (1958)
B.O générique Jerry Lee Lewis

Fats Domino

F. Domino

 

Cliquez sur le micro !

 

 

 

J & M Recording Studio (New Orleans)

Cosimo Vincent Matassa, était un ingénieur du son et propriétaire du J&M Recording Studio (New Orleans) créé en 1944, il a travaillé sur de nombreux titres de blues, rhythm and blues et fait partie de l’histoire des premiers enregistrements de rock and roll, voici quelques standards The fat man (Fats Domino), Lawdy miss Clawdy (Lloyd Price), Mother-in-law (Ernie K-Doe), Good RockinTonight (Roy Brown), Shake, rattle and roll (Big Joe Turner), I hear you knockin’ (Smiley Lewis), Let the good times roll (Shirley and Lee), The things that I used to do (Guitar Slim), Mardi Gras in New Orleans (Professor Longhair), Tutti frutti (Little Richard)….


Antoine se fait appeler Fats à cause de sa corpulence, la première langue qu'il a parlée était le Français.
Fats Domino (né le 26 février 1928 à la Nouvelle-Orléans), a appris le piano à l'âge de 7 ans, c'est son beau-frère qui l'a formé. Son jeu de piano a été influencé par des pianistes de boogie woogie.

Remarqué par le musicien et producteur Dave Bartholomew, il sort son premier disque pour la firme Impérial, The Fat Man qui devient disque d'or en 1949.

Avec l'arrivée du rock'n'roll, il enregistre Ain't that a shame en 1955 et le public blanc l'apprécie, les tubes s'enchaînent I'm In Love Again / Blueberry Hill / I'm Walkin'
Il apparaît en 1957 dans le meilleur film de rock'n'roll "The Girl Can't Help It" (La blonde et moi) ou il chante Blue Monday.

Aout 2005, Fats a été porté disparu pendant trois jours suite au cyclone "Katrina" qui a ravagé la Louisiane.
Fats Domino avait refusé d'évacuer sa maison située à la Nouvelle Orléans.
Par chance, celui-ci avait fini par être évacué par bateau.



Ray Charles

R. Charles

 

Cliquez sur le micro !


Celui qui a touché les différents genres musicaux comme le Rock'n'Roll, le Jazz, la Soul Music et la Country, c'est Ray Charles "The Genius" (né le 23 septembre 1930 à Albany, en Géorgie).
Il a grandi au sein d'une famille très modeste au destin tragique, à l'âge de 5 ans, il voit son frère George se noyer.

Avec sa famille il part vivre en Floride, suite à une rougeole mal soignée il perd la vue. A quinze ans il subit un nouveau drame, il devient orphelin. Il quitte l'école pour gagner sa vie, il devient musicien et joue dans les quartiers mal famés de Jacksonville.

Il s'installe à Seattle, influencé par Nat King Cole, il commence à chanter. En 1949, il part pour Los Angeles et Ray Charles enregistre son premier titre Baby Let Me Hold Your Hand, puis en 1954 Should've Been Me.
Il obtient le succès avec I Got A Woman, repris par Elvis Presley.

Avec What'd I say il obtient son disque d'or en 1959.
Il enregistre un album Country en 1962, Modern Sounds in Country & Western Music, puis Busted en 1963.
Ray a eu des problèmes avec la drogue, en possession d'héroïne, il fut arrêté à Boston en 1965.
Après avoir été soigné, il fit un come-back en 1967 avec la chanson des Beatles Yesterday.



Roy Orbison

R. Orbison

 

Cliquez sur le micro !


Roy Orbison (né le 23 avril 1936 Vernon / Texas) apprend la guitare et devient au début des années 50 leader des groupes Wink Westerners et les Teen kings.

Sur les conseils de Pat Boone, en 1956 il enregistre chez Sun, Down The Line / Ooby Dooby / I like Love.

Il change de style et devient en 1960, une vedette importante pour la firme Monument avec les titres Only The Lonely / Running Scared / It’s Over / Dream Baby et Oh Pretty Woman.

Vince Taylor

V. Taylor

Cliquez sur le micro !

 

Brian Setzer

B. Setzer

 

Cliquez sur le micro !

Le Rock n Roll cest aussi...


Brian Setzer (né le 10 Avril 1959 à New York City), chanteur et excellent guitariste, après une période New Wave, il devient en 1979, le leader des Stray Cats groupe Rockabilly (influencé par Gene Vincent) avec Lee Rocker à la contrebasse et Slim Jim Phantom à la batterie, ils assurent avec des titres comme Rock This Town / Stray Cat Strut / Runaway Boys.
1993, les Cats rendent hommage aux pionniers; Eddie, Buddy, Gene, Elvis, Carl, Billy Riley avec l’album "Original Cool".

En 1994, il forme avec un orchestre Big Band "Brian Setzer Orchestra", pour Brian c’est la révélation.
En 2005, Brian rend hommage au studio "Sun Records" avec "Rockabilly Riot", dans cet album nous retrouvons Bernie Dressel (Drums), Mark Winchester (Slap Bass), Kevin McKendree (piano) et les choristes de Presley les Jordanaires.

 


Creedence Clearwater Revival, un des groupes phare des années 1968 à 1972.
Deux albums, nous intéressent particulièrement Green River (titre repris par Eddy le jardin de l’Eden), et l’album "Willy and the poorboys" avec pour premier titre Down on the corner (qui par Eddy deviendra J’aurai sa fille).

Le groupe reprendra dans ses albums des succès d’Otis Redding, Roy Orbison, Dale Hawkins pour Suzie Q, Jalacy Hawkins, plus connu sous le nom de Screamin Jay Hawkins avec son titre I put a spell on you et de bien d’autres dont ils s’inspirons.
Leur tube planétaire sera Proud Mary repris par Ike et Tina Turner.

____________________________________________________

Eddy à propos de Gene Vincent

Extrait de Bonjour les amis